L’action en deux temps

Réflexion commune
Rassembler les forces en présence et identifier les capacités et souhaits des habitants.
Coopérer à la réflexion des locaux par des projections de documentaires sur des initiatives agricoles et par la visite de potagers et de projets communautaires au Sénégal.
Sensibiliser les habitants à leur propre capacité d’initiative.
Créer des échanges autour des techniques agro écologiques en partant de leur propres connaissances du terrain.
Construire un carnet de route afin d’avancer ensemble vers la réalisation d’objectifs collectifs.2011 décembre-15

Concrétiser
A partir du carnet de route qu’ils auront élaboré, nous pourrons voir apparaître les divers besoins, l’organisation commune qu’ils auront choisie, et nous retournerons ensemble aux champs.
Des composts , des pépinières, du maraîchages, des arbres fruitiers y verront le jour!
Durant cette deuxième phase, nous ne pouvons être plus précis actuellement , nous voulons mener le projet par une approche participative où les locaux seront porteurs des actions menées. Cette appropriation est réellement importante dans une vision de durabilité.
Nous avons déjà eu l’occasion à plusieurs reprises de nous rendre au sein du quartier de Badala et d’y cultiver ; depuis cinq ans.

Nous pouvons donc vous donnez un aperçu de certains coûts de l’agriculture :

  • Un puits, 500€ à 800€
  • Un château d’eau, 800€
  • Le transport d’un camion de copeaux de coquilles d’arachide servant comme engrais, 190€ + 25€
  • Une brouette
  • 20 pieds d’oranger
  • 30 essence, 1.1 l